Projet Pininos

Projet Pininos: origines

Origines de l’initiative

À partir de 1995, le Cesvitem a développé des projets de soutien à distance au Pérou, au profit d’enfants pauvres vivant dans la banlieue de Trujillo (troisième ville du pays par nombre d’habitants après Lima et Arequipa). Dès 2002, l’association gère personnellement le projet Pininos grâce à sa délégation au Pérou ("pininos" signifie "petits pas" en espagnol, langue officielle du Pérou). Actuellement, le projet Pininos est actif dans cinq communes urbaines de la banlieue de Trujillo et il s’occupe d’environ 1.800 enfants vivant dans des conditions de pauvreté et ayant de grosses difficultés sociales.

Le projet est géré en collaboration avec 41 “Clubes de Madres” situés dans les cinq communes urbaines. Les Clubes sont des organismes ancrés dans la réalité sociale péruvienne, semblables à des associations légales, reposant sur le volontarisme. Ils ont été créés par des mères de famille vivant dans des conditions de pauvreté et ayant de grosses difficultés sociales. Elles s’unissent entre elles pour s’aider mutuellement en fournissant une aide concrète et un espoir en plus à leurs enfants. Le Cesvitem fait appel aux Clubes non seulement pour choisir les enfants qui bénéficieront des aides, mais aussi pour développer des activités de leur ressort, qui sont prévues et financées par le projet.

Traduction vers le français dans le cadre du projet de traduction gratuite pour les ONGs et les associations sans but lucratif. Projet réalisé par Mondo Services et le traducteur Annelyne Lugnier