Projet Ntwanano

Projet Ntwanano

Origines de l’initiative et activités

Le projet de soutien à distance Ntwanano ("compréhension" en changana, un des dialectes parlés au Mozambique), fondé en 1994 par l’ONG mozambicaine Kulima, s’occupe d’enfants qui vivent dans certains quartiers de la banlieue de Maputo et de Matola. Ces quartiers sont de grands bidonvilles avec de graves problèmes sociaux. En outre, le manque de services essentiels aggrave la situation.

Les objectif de ce projet, auquel le Cesvitem participe dès 1999, sont : encourager les enfants à aller à l’école primaire (inscription scolaire, fourniture d’uniformes et de matériel scolaire, cours de rattrapage) ; développer des activités formatives et récréatives complémentaires (ateliers artisanaux, cours de théâtre et de danse, activités sportives et de groupe) ; s’occuper de l’inscription au registre d’état-civil ; distribuer des vêtements ; et garantir une assistance sanitaire (visites médicales, distribution de moustiquaires préalablement traitées et de médicaments qui ne sont pas fournis par le système sanitaire, analyses et visites faites par des spécialistes, cours d’hygiène et de prévention sanitaire).

C’est une équipe locale formée d’assistants sociaux, de professeurs et de personnel médical qui s’occupe de la gestion des activités de ce projet.

Traduction vers le français dans le cadre du projet de traduction gratuite pour les ONGs et les associations sans but lucratif. Projet réalisé par Mondo Services et le traducteur Annelyne Lugnier