Projet CIP Trujillo

Projet

Depuis 2003, le Cesvitem organise le projet de soutien à distance Becas de Estudio dans les banlieues de Trujillo (troisième ville du Pérou) pour encourager des centaines de jeunes à faire des études secondaires. Les bénéficiaires ont droit à une aide qui prend en charge tous les frais scolaires, ainsi que les frais concernant les activités extrascolaires, qui sont nécessaires pour consolider leur formation. Dans ce contexte, un projet pour la création d’un Centre informatique permanent (Cip) a été envisagé auprès de la délégation du Cesvitem à Trujillo.

Généralement, les instituts situés dans les quartiers périphériques de la ville ne disposent pas d’appareils informatiques, et c’est un inconvénient pour la scolarité des élèves qui les côtoient (ainsi que pour les bénéficiaires du projet Becas). Par conséquent, ils sont obligés d’utiliser les soi-disant "cabinas publicas de Internet" pour se familiariser avec l’informatique ou pour faire des recherches scolaires. L’utilisation de ces cybercafés (qui est payante évidemment) comporte de nombreux inconvénients : absence de dispositifs tels que l’imprimante ou le scanner, et absence de personnel capable d’enseigner aux utilisateurs les principes de base de l’informatique et de la navigation sur le web.

Le Cip sera aménagé au deuxième étage de la délégation du Cesvitem, dans une salle de 40 m2, qui nécessitera avant tout de travaux de peinture et d’une réadaptation du système d’illumination. Le Cesvitem se chargera d’acquérir huit tables, seize chaises, un tableau, une bibliothèque, huit ordinateurs (quatre ordinateurs de table et quatre ordinateurs portables) et une imprimante multifonction (photocopieuse, scanner et fax), sans oublier un abonnement internet annuel, qui comprendra quatre clés USB pour la connexion sans fil des ordinateurs portables.

Des cours d’informatique de base et de niveau avancé s’y dérouleront, en collaboration avec un enseignant qualifié. Ces cours ne compteront que seize élèves à la fois (deux élèves par ordinateur), afin de garantir un enseignement de qualité. Le Cip envisage la réalisation d’au moins 29 cours par an (c’est-à-dire 580 heures de formation). Pour favoriser la participation d’élèves n’habitant pas à proximité de la délégation, le projet proposera aussi des cours d’informatique sur place, qui prévoiront le déplacement de l’enseignant. Ces cours (soit quatre leçons de deux heures) s’adresseront à de petits groupes d’élèves (huit au maximum, c’est-à-dire deux élèves par ordinateur portable) et ils se dérouleront à domicile ou bien dans des salles mises à disposition par les clubes de madres ou par les institutions du district.

En dehors des heures où se déroulent les cours d’informatique, le Cip peut être utilisé pour naviguer sur internet (pour faire des recherches ou pour rédiger des dissertations), ou pour écrire et imprimer des documents scolaires.

Traduction vers le français dans le cadre du projet de traduction gratuite pour les ONGs et les associations sans but lucratif. Projet réalisé par Mondo Services et le traducteur Annelyne Lugnier